Lycee Ibrahimieh en deuil

Le 12 Octobre 2015, Moustafa Adel al-Khalib, élève du lycée Ibrahimieh de Jérusalem Est a été tué par la police israélienne. Shireen témoigne des circonstances de sa mort :
« La situation est vraiment très mauvaise ici, le garçon qui est mort était en terminale scientifique. Les professeurs et le directeur Abdelsalam sont très tristes. Il y a maintenant 28 personnes mortes. Moustafa allait prier à la mosquée Al Aqsa, il a été arrêté par la police israélienne qui lui a demandé de donner tout ce qu’il avait sur lui. Il a sorti son portable et la police a cru que c’était un objet pointu et elle a tiré et l’a tué. La police a dit qu’il avait un couteau mais il n’en avait pas parce qu’il y a des gens qui ont vu tout ce qui c’était passé, ces mêmes personnes disent que ce sont les israéliens qui ont déposé un couteau. »

Depuis l’année 2000 au 11 octobre 2015, 1958 enfants palestiniens âgés de 0 à 17 ans ont été tués en Palestine. Cela est insupportable et inadmissible. (source CAP JPO Europalestine)
L’association Pays De Loire Gaza-Jérusalem a tissé des liens d’amitié depuis 20 ans avec le lycée Ibrahimieh et a organisé une dizaine d’échanges avec des jeunes et leurs professeurs : Vierzon, St Herblain, Nantes et le dernier en avril 2014 avec le lycée Camille Claudel de Blain. Les jeunes palestiniens et leur famille ont accueilli à Jérusalem des jeunes du secteur de Blain en juin-juillet 2015. De jeunes étudiants nantais ont donné une représentation théâtrale au lycée Ibrahimieh en août dernier
C’est pourquoi nous demandons à toutes celles et à tous ceux qui ont accueilli, rencontré ces jeunes et leurs professeurs de manifester leur soutien face à ce drame, de participer aux actions des associations locales et nationales en faveur de la Palestine et des Palestiniens, d’exprimer sa solidarité en écrivant à l’adresse suivante :
abdelsalam@ibrahimieh.edu ou gazajerusalem@orange.fr

Dernière minute : Le lycée est fermé. Tous les quartiers de Jérusalem sont bouclés, les déplacements en ville sont dangereux.

 

Pays De Loire Gaza-Jérusalem

au 22 10 2015
Le lycée après le deuil est ré-ouvert, les jeunes collégiens mettent deux heures pour faire 2 km en plus les israéliens ont mis un Chek-point à 20 mètres du collège comme-ci les collégiens étaient des terroristes. Ils ont du mettre un service d’aide psychologique .Les lycéens et collégiens ont très  peur d’être tués sans motif un climat douloureux

Ce contenu a été publié dans Rencontres, échanges. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.