La France empêche deux bateaux de la « flottille de la liberté » d’entrer à Paris

Paris – Ma’an – La police française a empêché deux bateaux de la « Flottille de la liberté » se dirigeant vers Gaza de faire une halte à quai sur les rives de la Seine à Paris, ce dimanche, avant le départ de la flottille vers Gaza pour tenter de briser le siège israélien.

Des dizaines de partisans, agitaient des drapeaux palestiniens et scandaient des acclamations « Arrêtez le massacre contre les Palestiniens, » aux abords de la rivière pour accueillir deux des bateaux parmi les quatre qui composent la flottille qui passait à Paris, accompagnée par des bateaux de la police fluviale. Selon l’agence citée « Reuters ».

Taoufiq Tahani, président honoraire de l’Association France Palestine Solidarité, a déclaré que les bateaux avaient fait l’objet d’une fouille policière approfondie la veille pour les empêcher d’accoster à Paris.

« Nous avons été surpris, malheureusement, et nous ne savions pas que les eaux israéliennes commencent maintenant dans la Seine à Paris, ce qui est inconcevable. »

Les quatre bateaux de la flottille iront à Gaza et se rejoindront dans les eaux de la Méditerranée avant d’essayer d’approcher la côte en un seul convoi.

Israël impose un blocus maritime et terrestre à Gaza et a empêché d’autres bateaux d’approcher la côte de la bande de Gaza par le passé.

Traduction : Moncef Chahed pour l’AFPS

Bonjour

comme vous le savez, la flottille de la Liberté n’a pas pu accoster au pied de l’IMA comme prévu. La police fluviale, qui nous harcelait depuis le matin , nous en a vigoureusement empêchés.

Néanmoins, la présence tout le long du parcours de 3 à 4 vedette rugissantes (les queues de poisson à haute vitesse pour faire des vagues suffisantes pour faire tanguer les bateaux, nous mouiller voire nous déséquilibrer, ils connaissent) et gyrophares allumés a attiré l’attention des passants qui nous ont très souvent salués, le V de la victoire a émaillé les bords de Seine et les ponts ainsi que les bateaux. Nous avons été plus visibles que si nous avions pu mener à bien notre « croisière ».

Vu de l’eau, le rassemblement était impressionnant, avec les drapeaux et banderoles, les cris de colère et de soutien quand les zodiacs nous ont poussés de force loin du rivage.

Merci à toutes et tous qui avez participé à cette belle action de solidarité. Il faut maintenant lui faire le plus de publicité possible ce qui sera une façon de protéger nos amis sur les bateaux qui vont descendre vers Lyon.Ne doutons pas que Mme xxx, l’ambassadrice d’Israël (j’ai oublié son nom,et elle ne mérite d’ailleurs pas qu’on le retienne) fera à nouveau pression sur les autorités françaises, nationales et municipales, pour empêcher que s’exprime notre solidarité avec la Palestine.

Merci aux personnalités présentes, dont M. Lang, président de l’IMA, qui avait tenu à venir nous saluer et s’en est vu empêché par la force. Parce que même si la violence n’a pas été physique, ce déni d’expression, d’opinion et du droit humain de solidarité, est une violence inacceptable. Nous n’acceptons pas!

Bien cordialement à toutes et tous et à très bientôt des nouvelles de nos bateaux

Claude Leostic Présidente de la Plateforme nationale


Ce contenu a été publié dans Rencontres, échanges. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.