Notre conception des échanges associatifs dans les relations internationales

Notre objectif est de susciter un large échange culturel propre à développer compréhension, amitié et tolérance entre tous les peuples bordant la Méditerranée.
Nous tenons à pérenniser les échanges durablement dans la réciprocité.
Il est important de mettre tout en œuvre pour partager nos savoir-faire.
Ce sont des outils indispensables dans la promotion de la citoyenneté et de notre formation sur le terrain.

Nos solidarités ont pour priorité le lien social et culturel.
Nous nous sommes engagés à développer les rencontres entre jeunes, associations féminines, retraités en Palestine et à Agadir en ayant pour but de construire et de renforcer ensemble les liens d’amitiés.
C’est dans la stabilité des relations que se forge un véritable dialogue entre le 2 rives de la Méditerranée et qui favorise un vrai partenariat permettant la disparition des malentendus et d’extirper la peur de l’autre.

Notre rôle de bénévole est de casser cette peur en créant des passerelles d’échanges afin d’instaurer un climat de confiance et de coopération.

Photo de la réception avec le Maire de Bethléhem

Réception avec le Maire de Bethléhem
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Publié dans L'association | Commentaires fermés sur Notre conception des échanges associatifs dans les relations internationales

APERCU DES MANIFESTATIONS POUR LES 30 ANS DE PLGJ

 

Fondée par Jean Claude VALOMET

l’association Pays de Loire/Gaza/Jérusalem célèbre en 2017 ses trente ans de solidarités envers la Palestine avec un regard sur la ville d’Agadir au Maroc.

L’année a commencé par le déplacement en mars d’une délégation de l’association notamment à Jérusalem-Est, Bethléem mais aussi à Jéricho, Hébron, Jaffa (cf blog paysdeloiregazajerusalem) et elle s’est poursuivie à Nantes, Rezé et Saint Herblain du 12 au 18 octobre.

Voici un bref aperçu de ses journées qui ont touché quelque 500 personnes.

 

Lancement le 12 octobre à la Mairie de Saint Herblain

Soirée d’inauguration avec le Maire de Saint Herblain, Bertrand Affillé, et deux représentants de l’Ambassade de Palestine en France, M. Nasser Jadallah, premier conseiller, et M. Qais Kasabri, premier secrétaire ainsi que, venus de Jérusalem-Est, Abdelsalam Aburmeileh, sous-directeur du Collège/Lycée Ibrahimieh accompagné d’un professeur et 6 élèves.

Après l’accueil par Bertrand Affilé qui a rappelé l’attachement de la ville de Saint Herblain à la Palestine et en particulier à Bethléem, Jean Claude VALOMET a souligné les trente ans de solidarités avec la Palestine et Nasser Jadallah a centré ses propos sur les conditions de vie difficiles des Palestiniens face à la colonisation israélienne et il a conclu en disant « nous espérons voir le bout du tunnel avec vous ! ».

C’est ensuite dans la salle des mariages que les élèves du Lycée Ibrahimieh nous ont montré la richesse de la culture palestinienne par de la musique, des chants et des danses.

Le 13 octobre au centre Delgrès à Nantes

Vernissage d’œuvres d’artistes palestinien, marocains et français en partenariat avec la Mairie de Nantes et l’association Mémoire d’Outre-Mer, suivi de la lecture de poèmes et de la présentation de chants et musique palestinienne par les élèves du lycée Ibrahimieh.

Le 14 octobre à la maison de quartier de l’Ile de Nantes

A la suite de  l’après-midi consacré à l’apprentissage de la calligraphie pour les habitants du quartier, Brahim Adnor et Mohammed Faouzi ont peint une fresque sur le mur de la maison de quartier en présence d’Alain Robert, adjoint à l’urbaniste à la Mairie de Nantes.

En soirée, quatre jeunes universitaires de Nantes et Toulouse, Tsyssem, Yasmina, Idriss et Pierre, sont venus témoigner sur leur séjour en Palestine durant l’été 2015, avec le soutien de l’association Pays de Loire Gaza Jérusalem. Ils ont notamment présenté une vidéo disponible sur You Tube.

Et la journée s’est terminée par des chants et danses palestiniennes présentés par les élèves du Lycée Ibrahimieh qui sont repartis vers Jérusalem de lendemain matin.

 

Le 15 octobre à la maison de quartier de l’Ile de Nantes

Journée festive dans la cour de la maison de quartier – malgré un temps incertain – qui a commencé par un déjeuner réunissant les habitants du quartier, les amis et les militants, tous fidèles à la cause palestinienne.

Merci à Juliette…. Qui nous ont concocté des délices pour le palais !